Les « psys » : quelles différences ?

Le psychologue :

Titulaire d’un diplôme d’état, le psychologue a reçu une formation universitaire en psychologie de niveau bac+5. Spécialiste du comportement humain et du fonctionnemnet du psychisme, il aide à comprendre puis à résoudre les souffrances et les difficultés personnelles des patients qui viennent le consulter, en s’appuyant sur différentes théories psychologiques et différentes techniques.Il reçoit en entretien individuel, réalise des bilans psychologiques, aide au diagnostic et donne des indications thérapeutiques. Le titre de psychologue est protégé et l’exercice de la profession est régi par un code de déontologie.

Le psychiatre :

De tous les « psys », il est le seul qui soit obligatoirement médecin, avec une spécialité en psychiatrie. C’est un médecin spécialiste des souffrances psychiques, des troubles du comportement, de l’anxiété, des dépendances et des problèmes relationnels. Après diagnostic, il applique différentes méthodes thérapeutiques non exclusives : administration de médicaments psychotropes simultanément à une psychothérapie visant à générer chez le patient un changement via une relation par la parole (TCC, méthodes de relaxation…). En cas de troubles graves qui peuvent mettre en danger le patient ou son entourage, il peut préconiser une hospitalisation.

Le psychothérapeute :

Praticien formé à des méthodes d’analyse et de travail sur soi, il aide les patients à analyser, à comprendre et à résoudre leurs conflits psychiques et intra-psychiques. Cette profession s’exerce en complément du métier de psychologue ou de psychiatre, parfois indépendamment. Cependant, le titre de psychothérapeute est aujourd’hui encadré par un décret qui définit le niveau des diplômes et les formations en psychothérapie requis pour être inscrit au registre national des psychothérapeutes, géré par les ARS (Agence Régionale de Santé).

Le psychanalyste :

Il traite des patients confrontés à des difficultés d’ordre psychologique ou névrotique, au moyen de la discipline que constitue la psychanalyse. Celle-ci a pour objet l’étude approfondie du fonctionnement psychologique d’une personne. Son rôle est d’écouter le patient, d’analyser son discours pour en comprendre le cheminement. La psychanalyse s’établit donc sur la base d’une relation de personne à personne. Elle s’effectue selon des règles établies entre le patient et le thérapeute, qui décide de la fréquence des rencontres, de leur durée et du tarif appliqué.

En résumé :

– Point commun : tous s’occupent de la souffrance psychique.
– Différences : les moyens utilisés et les buts recherchés ne sont pas les mêmes.